Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Bienvenue, bien venu...

Bienvenue au père Valéry Messi qui, arrivé en France du Cameroun afin de poursuivre des études philosophiques à Lyon, s’est installé au presbytère de La Roche de Glun et participera à nos célébrations eucharistiques du dimanche.


Mais arrêtons-nous sur le terme « bienvenue ». Ce n’est pas uniquement un mot qui signifie bonjour. Il est à double-sens, nous pourrions également dire « bien venu pour nous ».

Ouvrons donc la règle de Saint Benoît. Elle date du VIe siècle et a servi de modèle pour toutes les congrégations religieuses et aussi pour les règles de la vie en Église de façon plus large. Tous les hôtes qui arrivent seront reçus comme le Christ (Règle 53-1). C’est la moindre des choses ! Certainement pas facile à appliquer, car recevoir le Christ, comme dirait Zachée, ça vous chamboule la vie (cf Luc 19/1-10). Dieu, nous avons reçu ta tendresse dans ta sainte maison (Règle 53-14). Le moine Benoît, en disant cela, se rappelle que Dieu le père ne donnera pas des serpents à ses enfants, mais que des bonnes choses, puisqu’il est père, tout simple-ment. Notre hôte, envoyé par le Père, est donc Christ pour nous. Allons plus loin : ses qualités et ses défauts dans leur ensemble font que l’Esprit-Saint l’a choisi pour venir au sein de notre communauté. Il va nous renouveler, comme Dieu le fait depuis le commencement des temps. Il en est ainsi de chaque personne que l’Église nous envoie. Prêtres, diacres, personnes en mission. Ce ne sont pas des personnes parfaites, mais elles sont la perfection du Christ et le gage de l’amour de Dieu, tout ceci étant mis en musique par l’Esprit-Saint.

En ces temps difficiles, sachons profiter de ces hôtes pour avancer vers Dieu. Je laisse Benoît conclure cet édito avec sa propre conclusion qui est notre programme de vie en communauté paroissiale : Chacun voudra être le premier pour montrer du respect à son frère. Tous supporteront avec une très grande patience les faiblesses des autres, celles du corps et celles du caractère. Tous s’obéiront mutuellement de tout leur cœur. Personne ne cherchera son intérêt à lui, mais plutôt celui des autres. Tous auront entre eux un amour sans égoïsme, comme les frères d’une même famille. Ils respecteront Dieu avec amour. Tous auront pour leur abbé un amour humble et sincère. Ils ne préféreront absolument rien au Christ.

Alors Bien venu, père Messi !
François BAUDEZ

Arrivée du Père Messi à La Roche de Glun






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP