Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Une figure d’élu exemplaire, Louis Mure de Larnage

Les élections présidentielles étaient à peine
terminées que déjà les états-majors des partis
préparaient la campagne des législatives. Ainsi
donc, nous aurons encore à voter les dimanches
10 et 17 juin.


 

En marge des législatives :

Quelques uns trouveront là une
gêne pour l’organisation de leur week-end. La
démocratie vaut bien ce sacrifice ! Tant
d’habitants de pays à régime totalitaire ou
dictatorial aimeraient avoir cette chance de
pouvoir participer à la vie publique ! D’autres
risquent de s’abstenir et de se justifier en
proclamant : tous les élus sont des corrompus. Il y
en a sans doute, mais n’est-ce pas en partie de la
faute de ceux qui se sont abstenus et de ceux qui
les ont élus ?

Dieu merci, il y a toujours dans
les élus locaux départementaux
et régionaux des femmes et des
hommes remarquables de
dévouement au service de leurs
concitoyens. Et il y en a toujours
eu !

En ce mois de juin 2012,
comment ne pas évoquer par
exemple la figure de Louis Mure de Larnage dont
nous célébrons officiellement à Tain l’Hermitage,
le 2 juin, le deuxième centenaire de la naissance ?
Il a été maire de Tain l’Hermitage de 1849 à 1863
et conseiller général. Son nom est passé dans
l’histoire parce qu’il a fondé en 1857 la Teppe
pour soigner les épileptiques. Savez vous que ce
fut le premier établissement de ce type, non pas
seulement en France, mais dans le monde ? En ce
temps là, il y avait grande misère chez ces
malades. C’étaient les parias de la société. Quand
Louis Mure de Larnage mûrissait son projet, il se
rendit à Paris et alla visiter Bicêtre et la
Salpétrière, les deux seuls hospices de France où
l’on admettait les épileptiques. Ils étaient
confondus avec les fous, ce qui les exaspérait. Le
remède mystérieux que Louis Mure de Larnage
distribuait deux fois par an aux épileptiques était
déjà connu. Aussi quand notre illustre maire entra
dans une salle, les épileptiques de la Salpétrière
hurlèrent : "Monsieur de Larnage, sauvez-nous !
Faites quelque chose pour nous !" A son retour à
Tain l’Hermitage, Louis de Larnage apprit la mise
en vente de la propriété de La Teppe... Il l’acheta
avec sa fortune personnelle. Trois ans après cette
fondation, d’autres établissements semblables
naquirent en Europe...

La Teppe a connu une histoire
mouvementée. Mais elle a
soigné et sauvé des milliers de
personnes. Aujourd’hui, c’est un
établissement moderne avec
500 malades et plus de 500
employés et des médecins à la
pointe de la recherche. La
Teppe, c’est l’histoire d’hommes
et de femmes de convictions,
qu’ils soient religieux ou laïques, "qui ont mis
toute leur énergie et leur humanité à améliorer les
conditions de vie des malades." (Claire Cachera,
secrétaire général de la Fondation française pour
la recherche sur l’épilepsie).

La Teppe est le fleuron de notre patrimoine.

Raymond PEYRET


CÉLÉBRATION DU BICENTENAIRE DE LA
NAISSANCE DE LOUIS MURE DE LARNAGE
Samedi 2 juin à 10h,
messe à l’église de Tain l’Hermitage,





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP