Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Un labyrinthe pour les étrangers

Les cartes de résidents, qui jusqu’ici étaient à retirer à la mairie de résidence, sont dorénavant délivrées
par la préfecture. Ainsi, le 1er février, j’ai accompagné un couple de Marocains qui devait effectuer cette
démarche administrative.


 

J’ai déposé ce couple devant la Préfecture et je
suis resté au volant de ma voiture croyant l’affaire
réglée en 10-15 minutes. Au bout d’une demi heure
je me suis décidé à déplacer mon véhicule
sur un emplacement de stationnement régulier.
Environ 70 personnes attendaient devant le "Préaccueil
des étrangers" et une quarantaine de
personnes pour la délivrance des cartes grises. Du
côté des cartes grises tout le monde pouvait
s’asseoir, ce qui était impossible pour la colonne
d’attente au guichet des étrangers.
Le passage devant le guichet "Pré-accueil des
étrangers" n’a pas permis de retirer directement
la nouvelle carte de résidence en échange de
l’ancienne carte et de 70 € en timbres "O.M.I."
comme précisé dans la convocation. Le guichet ne
délivre que des numéros selon diverses couleurs
afin de se rendre au premier étage. A cet étage
45 personnes nous précèdent et certaines
attendent même dans l’escalier. Le panneau
d’affichage appelle le 475, nous avons le numéro
303 ! Ensuite l’afficheur indique le numéro 299.
Une autre dame vient et affiche le 835, c’est à ce
moment là que nous comprenons qu’il y a
plusieurs couleurs. Pendant 25 minutes le guichet
est resté totalement vide avec toujours le numéro
835 affiché. Durant ce laps de temps la salle se
remplit complètement et déborde dans les
escaliers.
La numérotation redémarre à 300, 301, 302 et
enfin 303. La formalité est très simple, il suffit de
signer le bordereau de remise de la nouvelle carte
de résidence. Nous pouvons rejoindre la voiture à
11h10 alors que notre premier arrêt devant les
portes de la préfecture remonte à 9h15.
M’étant inquiété auprès de l’agent de la raison de
ce changement de pratique, il m’a été répondu
qu’à terme plus rien ne se ferait dans les mairies.
Cette expérience de lundi 1er février me laisse très
dubitatif. Pourquoi retirer aux mairies ce rôle de
réception des dossiers de demande et de remise
des cartes de résidence ? Pourquoi tout faire en
préfecture sachant que ce service n’est ouvert au
public que trois matinées par semaine (lundi,
mardi et jeudi) ? N’y aurait-il pas une volonté
d’encombrer celui-ci pour renvoyer dans l’illégalité
tous ceux qui ont l’obligation de fournir tous les
justificatifs dans les 30 jours ?
J’ai eu la grâce de partager une matinée de vie
dans ces divers lieux d’attente. La grâce de voir
des familles avec leur bébé dans la poussette et
les voir remplir le biberon avec de l’eau faute
d’avoir prévu suffisamment de lait. En ce jeudi 11
février, premier jour des apparitions à Lourdes, je
confie ces instants de vie à Marie, mère de toutes
les familles humaines.

Daniel GUIGARD






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP