Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Un conte indien ou une homélie pour la fête du corps du Christ

C’est l’écrivain Tagore qui raconte cette belle légende indienne.


 

L’histoire se passe dans une région très pauvre de l’Inde. Un homme très pauvre marche sur les chemins brûlés de soleil. Il passe de porte en porte : il mendie sa nourriture. Les pauvres qu’il rencontre lui donne souvent un grain de blé, parfois deux ou trois. Mais à la fin de la journée, le petit sac de toile du mendiant n’est souvent qu’à moitié plein de grains de blé ! Le soir venu, le mendiant déverse son sac dans un bol…
Un jour que le mendiant marchait entre deux villages, il aperçut au loin un carrosse que tiraient quatre chevaux dans un gros nuage de poussière. Pas de doute : c’est le prince qui passe par ici. "Ah ! (se dit le pauvre) s’il pouvait me voir et me donner quelque pièce d’argent ou d’or !". Mais voilà que les chevaux ralentissent, le carrosse se rapproche, bientôt s’arrête ! Le prince descend du carrosse, le salut et lui dit : "Donne moi ton blé !". Le pauvre est déçu, déconcerté, hésitant. Finalement, il ouvre son sac et donne un grain de blé. "Merci !" dit le prince qui remonta dans le carrosse et reparti au galop. Le pauvre était plus triste que jamais.
Le soir venu, le mendiant déverse son petit sac de toile dans son bol et qu’est-ce qu’il voit ? Un petit grain en or ! O divine surprise ! "Mais pourquoi, se dit le mendiant, pourquoi je n’ai pas tout donné ? J’aurais maintenant un plein sac d’or !"
Que nous voilà loin de la fête du Corps et du Sang du Christ, qu’on appelait autrefois : fête du Saint Sacrement ! Que nous voilà loin de la messe ! Mais pas du tout ! C’est même une très belle parabole de la messe.






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP