Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


[ galerie ]

Intervention à La Pélissière 1

Youan DÉSIRÉ

Un bel exemple de mobilisation en Côte d’Ivoire

Le Comité Catholique contre la Faim et pour le développement (CCFD-Terre Solidaire) appelle les chrétiens au partage pendant le temps de Carême avec cette année le thème « Tissons ensemble une terre solidaire ». L’intervention de Youan Désiré devant les élèves très réceptifs de seconde et terminale du lycée La Pélissière à Tournon illustrait bien ce thème.


 

Youan, chef de projet de l’Association de Soutien à l’Autopromotion Sanitaire Urbaine (ASAPSU), association partenaire du CCFD sur l’ouest de Côte d’Ivoire, a présenté son pays, si différent de la France avec notamment 61 ethnies, avant d’exposer les actions de son association. La lutte contre malnutrition et paludisme au départ s’est élargie à l’accueil des réfugiés des pays voisins (24% de la population !) ou d’exilés Ivoiriens de retour au pays après un exil au moment du coup d’état de 2010. Elle s’est aussi élargie à la sécurisation des terres et à la distribution de semences. Les soutiens extérieurs permettent de financer ce vaste programme mais dictent parfois des solutions non pertinentes.
L’appui dans la durée du CCFD depuis 2013 n’impose pas de vues de l’extérieur mais permet de faire avec les moyens locaux sans faire à la place des principaux concernés. Ce soutien concerne essentiellement le travail de médiation de l’association pour améliorer le vivre ensemble des différentes communautés, opposées parfois, confrontées au système traditionnel de répartition des terres et au manque de terres. En instaurant un dialogue pour réfléchir à de nouvelles règles de gestion commune de la terre, en tentant d’écrire une sorte de droit, en faisant confiance aux divers acteurs et en les accompagnant. Le travail de l’association a commencé à porter du fruit au bout de 3 ans ; les femmes qui n’avaient aucun droit commencent même à être considérées.

Et nous, que pouvons-nous faire ?

Ces questions paraissent loin de nos préoccupations, d’autant que les migrations se font essentiellement entre pays du sud ; mais les questions de migrations, d’accaparement de la terre, de juste rémunération des produits agricoles, de dépendance aux multinationales, etc. nous sont cependant communes. Que faire ici en France que l’on soit jeune ou moins jeune ? Nous pouvons bien sûr donner temps et/ou argent aux associations qui luttent contre la faim ; consommer raisonnablement ; favoriser une agriculture plus respectueuse de l’environnement ; participer aux campagnes d’opinion en signant des pétitions et interpellant les élus ; nous informer, vérifier et recouper les informations ; ne pas accepter l’inacceptable comme la malnutrition qui touche 1 humain sur 7 soit un milliard de personnes ou les paradis fiscaux ; promouvoir le droit aux 3 T du pape François (Terre, Toit, Travail) …
Merci au lycée de La Pélissière d’avoir favorisé ce temps de sensibilisation. Merci aux nombreux partenaires, qui comme Désiré, agissent sur le terrain pour améliorer le sort des plus démunis. Merci aussi à tous les donateurs du CCFD–Terre Solidaire qui aident régulièrement aux financements des actions de développement sur le terrain.
Bernard BADEL






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP