Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


[ documents ]
Conférence Père Maurin : Carême Kesako ?

Conférence du 8 mars 2017.

[ galerie ]

Conférence 8 mars à Tain l’Hermitage

Le carême kesaco ?

Un Carême dans la joie

Quarante paroissiens ont assisté, le mercredi 8 mars 2017, à la conférence du Père Philippe Maurin intitulée : le carême Kesako ?


 

Le mot carême veut dire en latin les 40 jours avant la fête de Pâques, C’est aussi un temps de préparation aux 50 jours qui suivent Pâques, jusqu’à la Pentecôte.

Depuis quand vit-on le carême ? A partir du IVème siècle, en lien avec les baptêmes du Jour de Pâques, se met en place un temps de 40 jours pour préparer la réconciliation des pécheurs du Jeudi Saint. Aujourd’hui, c’est la préparation des catéchumènes au baptême et le renouvellement de notre regard sur notre engagement de baptisé, pour être tous réconciliés. C’est une retraite communautaire sur place, au milieu des autres, pour faire mémoire de notre baptême.

Dans l’Évangile du jour d’entrée en carême, trois propositions, à concrétiser au long de ces 6 semaines et demi, nous y sont faites (et aussi pour le restant de l’année) :
- L’aumône, c’est la conversion de notre regard sur les autres, le geste qu’un frère fait à un autre frère.
- La prière. c’est la conversion de notre rapport avec Dieu et prendre le temps d’entendre Dieu et les cris de notre monde. Puisque le baptisé est prêtre, il porte devant Dieu les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses de ce temps. "Le froid de l’amour, voilà le silence du cœur" (St Augustin).
- Le jeûne, c’est la prière avec le créateur. C’est se rendre capable d’être en manque. C’est un changement de notre regard sur le monde .
Voir sur le site de la paroisse ou sur le blog du Père Maurin tout le développement de sa conférence et particulièrement le chapitre 4 http://svhermitage-valence.cef.fr ou bien nous en demander une copie.
Reprenons un paragraphe central de la conclusion du Père Philippe Maurin : "Si le chemin du carême nous invite bien au combat, il part de Dieu pour nous amener à lui ; c’est surtout laisser le Christ faire sa Pâques en nous ; laisser « passer » le Christ (sens du mot Pâques) dans nos joies et nos peurs, dans nos relations et notre travail, dans notre histoire".
Anne-Marie CUNZI, Michel DUCROS et Daniel GUIGARD


Voir sur le site de la paroisse ou sur le blog du Père Maurin tout le développement de sa conférence et particulièrement le chapitre 4 (http://svhermitage-valence.cef.fr) ou bien nous en demander une copie.





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP