Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Première messe d’un enfant de Tain : Marc Passas

Marc Passas sera ordonné prêtre en l’église de Chabeuil dimanche 22 novembre à 15 h.
Nul doute que des paroissiens de l’Hermitage se rendront à cette célébration car, nous
a-t-il dit, « si je suis né à Tournon, j’ai toujours vécu à Tain l’Hermitage jusqu’à mon
baccalauréat que j’ai préparé au lycée Gabriel Faure ».


 

C’est à ce moment-là que vous avez pensé à
devenir prêtre ?

Non, pas encore ! Après le bac, je suis parti à
Saint Étienne pour faire une maîtrise en arts
plastiques : cinq ans d’étude ! Au bout de trois
ans, j’ai réussi à avoir un poste de surveillant
d’internat, ce qui m’a procuré un peu d’argent de
poche. Puis j’ai suivi, à la Fac, une formation de
photographe, mais lorsqu’un photographe
d’édition m’a proposé de m’embaucher, je n’ai pu
accepter !

Question de salaire ?
Pas du tout. C’était la période où le Seigneur a
commencé à m’appeler. Il faut vous dire que je
me posais des questions sur Dieu, le sens de la
vie et que des copains m’avaient invité à des
cours d’histoire sur la pensée humaine. Ces cours
de philosophie du soir m’ont permis de mettre de
l’ordre dans ma tête : je suis revenu à la foi... Un
jour, j’ai rencontré des soeurs Coopératrices de
Nazareth-Chabeuil. Elles m’ont expliqué ce
qu’elles faisaient : cela m’a beaucoup intéressé. Je
me suis dit : il faut que j’aille faire une retraite là-bas.
A la troisième, le Seigneur m’a appelé à le
suivre dans le sacerdoce. Après avoir rencontré
l’évêque de Saint Étienne, j’ai fait
trois ans de séminaire à Paray le
Monial, puis j’ai senti un appel à la
vie religieuse. Je suis donc rentré dans la
Congrégation des Coopérateurs Paroissiaux du
Christ-Roi à Chabeuil. Et après le postulat et le
noviciat, j’ai terminé mes études au séminaire. Le
22 novembre prochain, j’aurai le bonheur d’être
ordonné prêtre.

Vous avez envie à votre tour de prêcher des
retraites à Nazareth-Chabeuil ou ailleurs ?

Non : si je suis rentré chez les CPCR, ce n’est pas
d’abord pour faire quelque chose de précis. C’est
d’abord pour être avec Jésus dans cette forme de
vie religieuse où j’ai découvert une vie fraternelle.
Mais bien sûr, je suis heureux de me mettre au
service de l’Église, en particulier en vivant le
charisme de notre congrégation qui est de donner
les exercices spirituels de Saint Ignace de Loyola
aux hommes .

Et nous, nous serons heureux de vous
accueillir dimanche 29 novembre pour votre
première messe à l’église de Tain l’Hermitage.

Propos recueillis par Raymond PEYRET.






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP