Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Pour une Église plus proche des pauvres et des souffrants

Du 9 au 11 mai 2013,
Lourdes a accueilli un
rassemblement
inhabituel : plus de
12 000 chrétiens de tous les diocèses de
France, dont 3 000 étaient en précarité ou
en souffrance !


 

Ailleurs, deux blocs
antagonistes se seraient constitués. Dans
la cité mariale au contraire, les relations
entre les uns et les autres ont été
quotidiennes, bienveillantes et très
attentionnées...

Les participants ont découvert que « les
plus pauvres ne veulent pas qu’on se
penche sur eux, mais qu’on soit dans une
relation où ils sont des gens comme les
autres. Ils ne souhaitent plus de la
condescendance, mais veulent se battre
avec les autres pour la justice, le respect
de la dignité. Ils ont, comme chacun, d’une
manière ou d’une autre, des richesses à
partager ». C’est ce qu’à déclaré Daniel
Maciel, coordinateur national de Diaconia
2013. C’est bien dommage que, sauf les
médias chrétiens, ni la presse écrite, ni les
radios, ni les chaînes de télévision, n’aient
fait la moindre allusion à ce
rassemblement...

Parmi les 12 000 participants, 81 étaient
venus de la Drôme, dont 5 paroissiens
avec les Pères Philippe Maurin et Jean-
Pierre Bordes. En page 2 vous pourrez lire
leurs impressions, aussi variées
qu’enthousiastes. Ils ne vous disent rien
de ce qu’ils ont mangé, rien sur leur
fatigue ! Mais ils ont été marqués profondément par ces
rencontres avec 3 000 pauvres et souffrants : « Malades,
handicapés, personnes seules ou abandonnées, sans
domicile ou mal logées, chômeurs ou précaires, divorcés
remariés ou non, salariés en souffrance ou menacés dans
leur emploi, jeunes sans perspectives d’avenir, retraités à
très faibles ressources, locataires menacés d’expulsion.

Tous ont pris la parole ». Tous ont été écoutés.
Ce rassemblement a secoué les participants. Il ne serait
qu’un brillant feu de paille s’il n’était suivi d’un
retentissement dans l’Église et la société. Ce
rassemblement est une première étape. Tous les
participants, en reviennent, prêts à changer de regard sur
les plus fragiles. Tous « appellent les baptisés et tous les
hommes et femmes de bonne volonté qui se retrouvent
dans les valeurs de l’Évangile, à se mettre en route
ensemble pour construire une société juste et fraternelle.
Une société où l’attention aux pauvres guide toutes nos
actions ».

Raymond PEYRET


Voir la suite : Diaconia 2013 : Quelques impressions au retour de Lourdes





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP