Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Pâque et Pâques, croix et oeuf

Les enfants de l’éveil de la foi ont découvert comment l’oeuf est le symbole de la vie. Le dimanche matin de Pâques, les enfants prennent un panier et vont chercher les oeufs cachés dans le jardin ; dans certains pays de l’Est, on s’offre des oeufs décorés.
Découvrons ensemble comment, derrière un oeuf, peut se cacher un morceau de théologie...


 

Commençons par de la grammaire. Au pluriel, Pâques est la fête chrétienne. Au singulier, Pâque, la fête juive dont la première est issue. Le "S" indique qu’à cette première Pâque, le Christ a ajouté sa propre Pâque, sa mort et sa résurrection. Donc nous célébrons simultanément « deux » Pâques.
Revenons à la Pâque : les juifs fêtent le passage de la mort à la vie. Dans l’Exode, l’ange de la mort survole les maisons, et le sang de l’agneau, peint au linteau des portes, est source de vie. Jésus, la veille de sa passion, célèbre le repas de la Pâque
avec ses disciples. Les évangélistes ne nous rapportent que deux des quinze rites, le matzot (le pain) et la coupe de vin. Mais sur le séder (qui désigne à la fois le repas de Pâque et le plateau) sont posés le Karpass (des herbes vertes, céleri ou persil), de l’eau salée pour rappeler le goût des larmes des enfants d’Israël pendant leur esclavage, le Maror (herbes amères) pour l’amertume de la vie en Égypte, le Harosseth, mélange de dates, noix, pommes, cannelle et vin symbole du mortier utilisé par les esclaves pour la construction, le Zerowa, l’os symbolisant l’agneau
pascal et enfin le Besa, l’œuf qui symbolise aussi la destruction du Temple par Nabuchodonosor et sa reconstruction.
Voilà pour notre œuf de Pâque (au singulier). Dans le judaïsme, l’œuf est un symbole fort du cycle de la vie et, de nos jours, il fait partie du repas de deuil chez nos frères juifs. Dans le christianisme, les œufs symbolisent la résurrection de Jésus-Christ et sa sortie du tombeau, comme le poussin sort de l’œuf.
L’œuf n’est pas le seul symbole de la vie : la croix aussi ; sur un faire-part de décès, la croix, après le nom, ne signifie pas la mort du défunt, mais sa prochaine résurrection. Voilà : croix et œuf ne sont pas si éloignés que cela.
Il faut donc expliquer aux enfants ce qui se cache dans la chasse aux œufs : c’est la recherche de la vie, symbolisée dans un jeu. Une résurrection. Le printemps après l’hiver. Une manière de proclamer « je choisis la vie ». Une Pâque et des Pâques !
François BAUDEZ






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP