Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Notre maison Europe

Les opinions des Français sont partagées au sujet de l’Europe : elle n’est certes pas parfaite, mais elle n’a pas tous les défauts.


 

Au cours de l’histoire notre vieux continent a été traversé par beaucoup de guerres ; les frontières des pays ont été très mouvantes, mais depuis soixante ans, depuis l’Union Européenne, il est devenu un espace de paix. Il n’est même pas imaginable actuellement que l’un des 27 pays de l’Union puisse déclarer la guerre à un autre. C’est un énorme bon point pour l’institution européenne qui, de plus, travaille à régler des conflits en d’autres parties du monde.
Par ailleurs, l’Europe est le seul continent où les minorités ethniques ont droit à l’existence et où la peine de mort n’existe plus. Elle est aussi à la tête de la lutte contre le réchauffement climatique. Elle aide financièrement de grands projets, par exemple Rovaltain...

Cet espace de paix, de liberté, de libre circulation des citoyens, de solidarité est une chance pour l’avenir, d’autant plus surprenante que l’Europe est constituée d’une multitude de langues, alors que l’Amérique latine, par exemple, est moins unie que l’Europe, tout en n’ayant que deux langues.
Ceci noté, qui est important, la maison Europe que nous habitons a besoin de balayages et d’adaptations : Elle n’est pas assez sociale, pas assez proche de la vie quotidienne. Elle devrait imaginer des politiques de développement avec les pays d’émigration plutôt que de rejeter à la mer les sans-papiers...
Serait-ce en s’abstenant de voter le 7 juin qu’on favoriserait une Europe plus humaine et plus solidaire ? Je crois plutôt que c’est en envoyant « au parlement européen des femmes et des hommes de conviction qui s’engagent à y défendre le respect de tout homme et de tout l’homme » comme l’ont déclaré les évêques de France le 30 avril 2009.

Raymond PEYRET






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP