Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


[ galerie ]

Enfants palestriniens dans la ville d’Hébron

Hébron

Groupe d’enfants à Hébron

Message du prêtre de Jifna, région de Ramallah en Palestine

Deux personnes de la paroisse Saint Vincent de l’Hermitage ont participé, du 18 au 27 septembre 2014, au voyage en
Terre Sainte organisé par l’hebdomadaire "La Vie". Elle nous ont remis le texte du prêtre de Jifna et nous
demandent de prier pour les "pierres vivantes" de Palestine.


 

Père Jean-Claude Sauzet, accompagnateur du voyage
et aumônier national du CCFD-Terre Solidaire,
conduit les pèlerins en territoire palestinien.
Dimanche matin, 21 septembre, le groupe arrive à
Jifna, village chrétien proche de Ramallah, au nord de
Jérusalem. Il profitera de la matinée sur place pour
participer à la messe dominicale avant de visiter la
capitale de l’État palestinien toute proche, Ramallah,
l’après midi et de rejoindre Bethléem pour la nuit.

Message d’accueil du prêtre de Jifna.

« Au, nom de tous les habitants du village historique
de Jifna, je suis très honoré de vous accueillir en
Palestine et que vous vous joignez à nous pour la
messe de ce dimanche matin. Aujourd’hui, vous
célébrez la messe avec nous dans cette église où la
foi et la tradition chrétienne durent depuis deux mille
ans. Ce groupe de croyants comme beaucoup
partout dans le monde est rassemblé pour rendre
grâce à Dieu et le prier. Et comme beaucoup d’autres
dans le monde, nous portons une croix qui est
particulièrement lourde, mais nous la portons avec
joie. Nous portons cette croix de croire en la paix
alors qu’elle semble impossible, de croire en la
justice alors que nous sommes en désaccord mais
nous avons l’espoir que l’avenir de notre existence
est en jeu.
Oui, nous, les chrétiens vivant en Palestine, portons
dans nos coeurs et dans nos maisons la joie de la
Résurrection de Jésus tout en vivant la douleur de la
mort.

Merci pour l’espérance que vous nous apportez

Il est significatif pour nous que vous ayez choisi de
venir nous rendre visite ici, dans cette petite
communauté chrétienne du village de Jifna. Comme
pèlerins de France vous représentez l’Église
catholique de France, vous nous apportez l’espoir
qu’un jour la communauté internationale nous aidera
à porter cette croix. Nous sommes enrichis par votre
présence et nous espérons que nous sommes la preuve
vivante qu’il est possible pour les gens de cultures
différentes de vivre ensemble dans un pays, tout en
maintenant une identité spécifique et ayant une mission
commune.
… Le travail du Patriarcat Latin en Terre Sainte est lié à
l’espérance. Nos églises, nos écoles, nos hôpitaux, nos
orphelinats et l’ensemble de nos institutions sociales
fonctionnent afin d’être une lumière dans une triste
réalité. Cet espoir, qui découle de la dignité de chaque
personne, ne doit pas mourir. Sa mort signifierait la
naissance d’un regain de violence, la destruction et
l’occupation. La voix de l’Église doit protéger les victimes
et personne n’a le pouvoir, sous n’importe quel prétexte,
de demander à l’opprimé de se taire. L’imposition d’une
paix injuste conduirait à une fausse paix plus destructrice
que la guerre.






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP