Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


[ galerie ]

Edmond Cellier et Père Jean-Pierre Bordes

Malades et bien-portants en recherche de la Lumière

Pastorale de la Santé - Le dimanche de la Santé a été célébré à Erôme le 13 février 2011.


 

L’église d’Erôme était bien pleine pour cette messe dominicale du 13 février célébrée à l’occasion de la Journée Mondiale de la Santé par le Père Jean-Pierre Bordes. L’équipe de l’Hermitage de Pastorale de la Santé avait remarquablement bien préparé cette célébration avec la collaboration d’Éliane Bouvarel chargée d’assurer le lien avec la communauté d’accueil qui s’est acquittée de la préparation matérielle et a participé à l’animation. Le fil conducteur de cette célébration a été la recherche de la Lumière : Bernard Couthier l’a exprimé ainsi dans le mot d’accueil : « Dieu nous invite à ouvrir les yeux et à aller vers la Lumière, même si les ténèbres de nos existences nous encombrent : chômage, exclusion sociale, handicap, souffrance, maladie, décès… » Cette messe a comporté trois moments forts : l’homélie, avec le commentaire du passage d’évangile relatif au paralysé de Capharnaüm, l’onction des malades reçue du Père Bordes, assisté des jeunes Louis et Antoine, par dix personnes accompagnées de membres de leurs familles ou d’amis (deux autres personnes qui n’ont pu se déplacer recevront ce sacrement à domicile) ; puis la procession des offrandes avec notamment le jeune Christophe qui a amené du fond de l’église patène et hosties sur son fauteuil roulant ; tout cela dans un grand silence et recueillement.

Cette même ferveur avait déjà été appréciée au moment de la rencontre à Tain entre le prêtre avec l’équipe de la Pastorale de la Santé et les personnes qui ont souhaité recevoir ce sacrement avec leurs accompagnateurs. Le prolongement de la célébration autour du verre de l’amitié et de la pogne à la salle paroissiale n’a fait que resserrer un peu plus les liens précédemment tissés.

Cette célébration restera comme un temps fort dans la vie paroissiale, un moment de communion intense entre malades et bien-portants, favorisé par la foi rayonnante et la chaleur humaine du célébrant. S’il ne fallait retenir qu’une seule phrase, ce pourrait être cette prière : « Aide-nous Seigneur à poser sur chaque personne malade, âgée ou handicapée un regard de bienveillance ; sur chaque famille en souffrance un regard de fraternité ; aide-nous à être attentifs aux plus petits ; ouvre nos yeux à leurs attentes et à leurs besoins ».

Bernard BADEL






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP