Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Les amis de l’orgue et du carillon de Tain l’Hermitage

Mardi 2 mars 2010 à 18 h à l’office du tourisme de Tain l’Hermitage, en présence de Mr Gilbert BOUCHET
Maire de Tain, vingt personnes se sont rencontrées et cinq autres étaient excusées. L’assemblée a
décidé de créer l’Association des Amis de l’Orgue et du Carillon de l’église de Tain.


 

Les statuts proposés ont été adoptés et déposés
en préfecture depuis. Les participants ont élu le
bureau qui se compose de :

  • Président : Jacques DESBOST,
  • Vice Président : Jean Pierre SEGHERS,
  • Secrétaire : Michelle FILLOD,
  • Trésorier : Jean Pierre BRELLIER.

L’association a pour objet d’entreprendre une action en vue de la restauration de l’orgue de l’église Notre
Dame de l’Assomption de Tain l’Hermitage, de son entretien et de celui du carillon. Regrouper celles et ceux qui désirent développer le rayonnement de l’orgue et du carillon tant sur le plan cultuel que culturel et favoriser toutes animations autour de ces deux instruments
musicaux.

L’orgue

Béni en 1885 par Mgr Cotton, Évêque de Valence,
il comporte 21 jeux. Construit par Callinet-Merklin,
il s’agît d’un instrument de haute qualité. Mais il a
besoin d’être restauré et c’est Mr Pierre Saby,
facteur d’orgues de St Uze qui va être chargé de
la restauration de ce magnifique instrument. Le
devis s’élève à 30 000 €. Mais il faut également
traiter le buffet d’orgue et les bois intérieurs qui
sont attaqués par les vers. Il s’agit d’une oeuvre
de longue haleine. Depuis le début de l’année
2010, deux messes ont été animées par Mme
Karine Dautry, organiste, qui a donné des
prestations très appréciées des fidèles.

Le Carillon

Il comporte un trésor caché constitué par le
bourdon. A l’origine cette cloche fut fondue en
l’an 1000 par l’Archevêque Amalricus, et refondue
en 1644, achetée en 1803 et originaire du diocèse
d’Aix en Provence. Elle mesure 1,20 mètre de
diamètre et pèse 1455 kg. En 1644, fêlée, elle fut
surfondue (la cloche fêlée servant de fausse
cloche à la confection des moules) elle porte
toujours sa date de naissance l’an 1000 ! Elle
serait donc la plus vieille cloche du monde. Le
timbre de cette cloche hémisphérique sur laquelle
sonnent les heures est unique en son genre.
Le Carillon, composé de treize cloches et du
timbre, fut béni en 1899 par Mgr Montety,
Archevêque de Beyrouth, et restauré en 1957 par
André Combe (Maître carillonneur de la ville de
Lyon) qui l’a jugé « le plus beau entre Lyon et
Marseille inclus ». Il fut électrifié en 1979.
Peu de Tainois connaissent les trésors de leur
église. Qu’ils rejoignent l’association des Amis de
l’Orgue et du Carillon !

Jean Pierre SEGHERS

Contacts : Jacques DESBOST
Tél. : 04 75 08 32 63 ou 06 08 78 71 99
E-mail : jacques.desbost orange.fr






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP