Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Le père Max (90 ans) prêtre de Ste Thérèse de l’Enfant Jésus.

Lorsque mon père était si malade en 1928-1929,
Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus était plus populaire
que maintenant, venant d’être canonisée.


 

Comme
elle avait promis de passer son ciel à faire du bien
sur la terre, dès qu’on avait un ennui on s’adressait
à elle. Aussi je me vois à 6ans faisant une neuvaine
à Sainte Thérèse avec maman au pied du lit de mon
père pour qu’il guérisse. Or mon père est mort. Mais
à la messe d’enterrement, j’ai eu la grâce de croire
qu’il était heureux ailleurs.

En grandissant je me suis dit : la vraie vie n’est pas
sur terre, mais ailleurs. Oui, mais il faut se préparer
sur terre pour cet « ailleurs ». C’est là que j’ai pensé
à être prêtre pour aider les gens à réussir leur vie
pour cet « ailleurs ». Or Sainte Thérèse a voulu être
religieuse pour aider les prêtres et les
missionnaires. Et non seulement je suis prêtre mais
j’ai été missionnaire, missionnaire diocésain.

Et quand j’ai été élève à l’Institution Notre Dame il y
avait une troupe scoute dont j’ai fait partie et où je
me suis engagé par ma promesse à servir de mon
mieux Dieu, l’Église et la Patrie et à aider mon
prochain en toute circonstance. Or cette troupe
scoute était la troupe Sainte Thérèse de l’Enfant-
Jésus.

Oui je me considère comme un prêtre de Sainte
Thérèse de l’Enfant-Jésus .Elle ne m’a pas obtenu la
guérison de mon père, mais toute prière est
écoutée même si on n’est pas exaucé comme on
voudrait.

Père Max DELAROCQUE






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP