Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


La communauté des gens du voyage

Intervention au cours du Conseil pastoral paroissial de Saint Vincent de l’Hermitage du 23 mai 2012.


 

Un peu d’histoire… Les populations connues sous le
nom de Roms-Tsiganes-Gens du voyage sont parties
du Nord-Ouest de l’Inde, il y a environ 10 siècles,
pour une longue marche qui les a conduites du
Moyen-Orient à l’Égypte, de la Turquie à
l’Andalousie. Elles atteignent l’Europe centrale et
orientale entre le 13è et 15ème siècle et l’Europe
occidentale entre le 14è et 16ème siècle.

En 1855, l’abolition de l’esclavage des Roms en
Roumanie entraîne une nouvelle vague migratoire
dans toute l’Europe et jusqu’en Amérique, tout au
long de la seconde moitié du 19ème siècle. 10 à 12
millions de Roms vivent aujourd’hui en Europe et se
différencient aussi beaucoup d’autres groupes
ethniques minoritaires ; ils n’ont pas de patrie
commune, pouvant assurer, même indirectement,
leur protection. Les Roms sont regardés par les
populations, au mieux comme des étrangers de nulle
part, au pire comme des espions des Turcs ou des
païens. Ils font rapidement l’objet de persécutions,
discriminations, accusés de tout, bannis hors des
frontières, familles séparées, détenteurs de statuts
spéciaux dès le début du 20ème siècle. Cette histoire
tourmentée atteint son paroxysme pendant la
seconde guerre mondiale : entre 300.000 et 600.000
Roms périrent, la plupart dans les camps. Les
survivants, dans l’indifférence générale, et ayant
tout perdu, ont souvent été contraints de se
sédentariser et n’ont obtenu ni compensation
financière, ni même reconnaissance officielle de
cette période noire de notre histoire récente dont
l’ensemble du peuple Rom/Sinti porte aujourd’hui les
stigmates.






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP