Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


[ galerie ]

Gervans à la Prière universelle

Père Valéry MESSI, Père Philippe MAURIN et Père Jean-Pierre BORDES

Nef centrale

Les autorités

Chant final

Apéritif bienvenue

Apéritif, temps de rencontre

Les bénévoles

Repas convivial

Projet jeunes : terre sainte

Des précisions sont données

Les cinq jeunes... et deux écoliers

Instants de la fête paroissiale

"Le 22 janvier de l’an 304, Vincent, diacre de l’Église de Saragosse, a quitté le temps des hommes. Par son martyre, il a témoigné d’une fidélité à Dieu et à ses convictions. Il avait entendu l’appel du Christ et avait marché à sa suite" (homélie prononcée par le Père Philippe Maurin).


 

Homélie de la Saint Vincent, dimanche 21 janvier 2018, publiée sur le blog*

Le compte à rebours est enclenché pour Jonas ! J—40 !
Du coup il parcourt la ville trois fois plus vite qu’à l’habitude !Et curieusement les habitants de la ville païenne répondent à l’appel du prophète juif.
Oui la miséricorde de Dieu n’est pas réservée à quelques uns : elle s’exerce même chez les païens, même chez les ennemis d’Israël. Et même elle va faire plus : elle dément la proclamation du prophète Ninive sera détruite.
Dieu seul a le secret de ses contradictions et il est rappelé ici à Jonas, à son peuple et à tout lecteur de la Bible que Dieu n’est pas un Dieu de châtiment et que ses chemins ne sont accessibles qu’à ceux qui écoutent sa Parole de Vie.
Ainsi pouvons nous comprendre cette affirmation de Jésus vous n’aurez pas d’autre signe que Jonas. Le croyant c’est celui qui accepte le bouleversement inattendu de sa vie.
 
Le temps de ce monde est limité pour l’apôtre Paul !
La traduction ne rend pas le fait que Paul emprunte au langage de la navigation : le temps a réduit les voiles ; … parce que le port est proche ! Il est urgent de transformer la manière de vivre et de ne pas croire éternel ce qui n’est que passager !
Nouvelle vision du monde : un monde en train de passer.
Affirmation de la foi : la venue du Seigneur est proche.
Aussi sans être dévalorisées, les activités humaines doivent être mises en perspective avec le futur de Dieu.
 
Il y a urgence pour Jésus
Il part proclamer l’Évangile de Dieu
Il disait :
Les temps sont accomplis
Le Règne de Dieu est tout proche
Convertissez vous et croyez à l’Évangile.
Comme Jonas, Jésus part en territoire païen pour faire son annonce : il vise à provoquer un mouvement d’ouverture à Dieu. Et les premiers disciples donnent un exemple de rapidité et de radicalité : ils abandonnent, filets, barque, père et ouvriers, et ils le suivirent. 
Belle image concrète de la foi : elle ne porte pas sur des idées, une doctrine, mais sur une personne. Croire c’est suivre !
Belle image aussi de la vocation : c’est l’appel de Jésus qui fait des disciples, quoiqu’il en soit de la suite du chemin, des défaillances, des trahisons, de l’inintelligence,…
Belle image aussi du groupe des disciples : son unité ne tient à rien d’autre qu’à l’appel de Jésus.
Le 22 janvier de l’an 304, Vincent, diacre de l’Eglise de Saragosse, a quitté le temps des hommes. Par son martyre, il a témoigné d’une fidélité à Dieu et à ses convictions. Il avait entendu l’appel du Christ et avait marché à sa suite.
 
Son expérience ne cesse de se faire à travers le temps : des hommes et des femmes se sont levés depuis le matin de la résurrection, se sont laissés transformer et ont marché à la suite de Jésus. Orientation de leur vie qui n’est pas d’un extrême précision, mais qui n’est pas l’inconnu total puisqu’il s’agit de suivre quelqu’un qui ouvre le chemin, quelqu’un en qui on a confiance, quelqu’un que l’on aime.
 
Du temps des disciples, du temps de Vincent ou en notre XXI° siècle que se cache-t-il dans ces réponses au Christ, dans ces façons de quitter des situations tranquilles ou stables pour l’inconnu, dans ces manières de se lier à quelqu’un sur ses paroles ? Quel désir est à l’œuvre en ces hommes et en ces femmes ?
Si nous pouvons nous poser ces questions, c’est le signe que la lecture et l’écoute de l’Évangile, de l’heureuse annonce, est un évènement aujourd’hui. Un évènement qui ne se raconte pas autrement que par ses effets sur des hommes et des femmes aujourd’hui. La parole du Christ hier comme aujourd’hui nous tire hors de nous-mêmes pour nous faire lever vers d’autres et avec d’autres.
 
Vincent de Saragosse, toi qui fus fidèle à Dieu et qui as tenu bon,
 Intercède auprès du Père pour que notre foi soit durable
Vincent de Saragosse, toi qui es allé jusqu’au bout de ton combat,
 Intercède auprès du Fils pour que notre espérance soit contagieuse
Vincent de Saragosse, toi qui es le patron de notre paroisse,
 Intercède auprès de l’Esprit pour que notre charité soit inventive.


Homélie du Père Philippe MAURIN : http://maurin.phil.over-blog.com





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP