Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


"Il aime le bon droit et la justice"

Dès la sortie du réveillon, les équipes CCFD-Terre Solidaire se sont engagées
dans la préparation du Carême, même s’il est vrai que cette année le Carême
débute un mois plus tard.


 

La rencontre du 6 février
dernier a rassemblé 16 personnes engagées dans
les équipes liturgiques de Saint Vincent de
l’Hermitage. Cette rencontre a permis une
découverte rapide de la plaquette : "Vivre le
Carême 2014" que chacun pourra étudier plus
précisément en lien avec la revue "Signes".
Le vendredi 7 mars, les chrétiens de la Drôme des
Collines ont rendez-vous à la maison des
associations à Saint Vallier pour une soirée
Evangélisation et partage.
Alors que l’année de la foi est terminée depuis
quelques mois, la plaquette « Vivre le Carême
2014 » du CCFD Terre solidaire nous propose une
réflexion sur le lien qui existe entre
l’évangélisation et la solidarité, notamment avec
celles et ceux qui œuvrent avec les plus
vulnérables. Les équipes de la Drôme des Collines
espèrent élaborer une proposition synodale à
partir des discussions de la soirée du premier
vendredi de mars. Le lien est fort entre la
première moitié de la plaquette et la démarche
synodale entreprise par le diocèse ; à nous de
bien capter cette richesse pour un nouvel élan,
une force épurée, un regard clair.
Le carême est un chemin de foi, un temps de
préparation. C’est aussi une route que l’on doit
suivre et qui nous permet de « faire le lien ». Le
lien avec nous-mêmes, en nous débarrassant du
superflu grâce au jeûne, le lien avec DIEU à
travers la prière, le lien avec nos sœurs et nos
frères en humanité à travers le partage.

« Tout geste qui remet debout a une saveur
évangélique. »*

Au delà du partage financier, dès les débuts, le
CCFD-Terre Solidaire a cherché à connaître les
causes du non développement. Au fil des ans son
expertise s’est affinée et aujourd’hui il lance une
campagne « Investissements : Hors-jeu ! » pour
mettre en lumière les agissements de certains des
acteurs économiques au détriment des
exploitations familiales agricoles ; les seules
capables de nourrir les populations du Sud.
Oui, mettre en œuvre des lois sur la responsabilité
des divers acteurs de l’exploitation des richesses
mondiales est une nécessité pour rééquilibrer
leurs relations avec nos partenaires. C’est cela
l’enseignement de Jésus-Christ.
Daniel GUIGARD


"Il aime le bon droit et la justice" (Psaume 32)
* Intertitre de la page 8 de la plaquette.
ccfd-terresolidaire.org
ccfd26 ccfd-terresolidaire.org





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP