Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Homélie de la fête de Saint Vincent de l’Hermitage 2014

Dimanche 19 janvier, le prédicateur de la fête de la Saint Vincent de l’Hermitage était Père Raymond Peyret. A notre demande, il nous offre l’occasion d’apprécier toute la richesse de son homélie.


 

Sur la tige verte de ce dimanche 19 janvier, se greffent des pousses très diverses : c’est aujourd’hui en effet la 100ème journée mondiale des migrants et des réfugiés. Par ailleurs, vient de commencer la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens. C’est encore la fête de la paroisse Saint Vincent. Enfin c’est l’entrée dans les dimanches ordinaires. Le risque est grand, avec tout ça, de nous disperser. Mais la grâce de la foi sait faire feu de tout bois ; elle est de nous ouvrir l’âme, de nous nourrir de ces pousses, de faire fleurir notre vie chrétienne. Voyons cela de près.

1ère pousse : la journée mondiale consacrée aux migrants et réfugiés. Est-ce qu’elle ne nous invite pas à la fraternité ? Car, comme le déclare le pape François, « migrants et réfugiés ne sont pas des pions sur l’échiquier de l’humanité » ! Ce sont des personnes humaines, que le Christ veut sauver. Pourquoi ne trouveraient-elles pas dans une paroisse vraiment catholique (c’est-à-dire ouverte à l’universel) un lieu d’accueil et de rencontres. L’occasion pour nous de découvrir qu’elles ne sont pas des bêtes dangereuses, qu’elles ont une histoire personnelle parfois émouvante, et que nous pouvons prier pour elles !

2ème pousse : la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. A la communauté de Corinthe qui n’était pas un modèle d’unité, Saint Paul a demandé vigoureusement : « Le Christ est-il divisé ? ». Dans la foi, nous répondons tous : « Bien sûr que non ! ». Cependant les diverses Églises chrétiennes continuent d’être séparées, même si nous arrivons à faire des choses ensemble. Que cette semaine du 18 au 25 janvier soit l’occasion d’une prière plus constante pour l’unité « telle que le Christ le veut, par les moyens qu’il voudra ».

3ème pousse : la Saint Vincent. On ne sait pas pourquoi en France et en Allemagne, on regarde Saint Vincent comme le patron des vignerons. En tout cas pour les Espagnols, c’est le plus célèbre martyr de leur pays. Il a été martyrisé en 304, à Valence – pas celui de la Drôme ! Vincent était un diacre qui a beaucoup aidé son vieil évêque. Les diacres ont joué un grand rôle dans l’histoire de l’Église. Puissent les 32 diacres permanents du diocèse trouver un stimulant dans ce grand serviteur que fut Vincent. Prions pour nos diacres…

Oui, notre dimanche 19 janvier est bien une belle tige verte sur laquelle se sont greffées des pousses qui nous aident à rendre active notre foi.






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP