Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Homélie 24 février 2013, Tain l’Hermitage, fête des vignerons

Au long de ce carême 2013, les textes de l’AT nous invitent à parcourir l’histoire du Salut et nous
dévoilent le visage de Dieu. Aujourd’hui je crois qu’il s’agit de regarder le Dieu de l’avenir.


 

Dieu de l’avenir d’Abraham.

Avouez que promettre une descendance à un vieillard et une terre à un nomade, cela a de quoi faire
rire ! Pourtant telle est sa promesse.
Tellement folle, tellement impossible, qu’il vaut mieux qu’Abraham dorme pour que Dieu seul s’engage.
Il est le Dieu de l’avenir parce qu’il est le Dieu qui fait sortir (sortir de sa tente, sortir d’Ur en Chaldée),
sortir du chemin tracé, sortir des habitudes, sortir des impossibles. Dieu nomade et qui aime le voyage
et les voyageurs.
Souvenez-vous : Jésus a dit : je suis le chemin.
Comme si Dieu nous demandait plus d’être en chemin, que d’être des gens arrivés.
Dieu des larges horizons, qui est compagnon de chemin que nous ne reconnaissons pas toujours et
horizon qui toujours recule quand on pense l’atteindre.

Ce vin que vous les vignerons vous apportez ce matin, est promesse depuis les premières tailles, les
premières feuilles, les premières grappes.
Ce vin vous a fait sortir de chez vous par tous les temps.
Ce vin, espérance d’avenir, devient dans nos célébrations eucharistiques vin du Royaume. Abraham a
encore un avenir et votre vin en est le signe.

L’avenir, il en est aussi question dans le récit de la transfiguration.

Moise, Élie et Jésus parlent de son départ (de son exode) : de sa route, de son chemin. Mais le drame des
disciples c’est de vouloir arrêter le temps Dressons trois tentes. Sympathique camping qui veut limiter
Dieu : un Dieu fait à notre mesure plutôt qu’un homme transfiguré à la mesure de Dieu.
Souvenez-vous : celui ci est mon Fils.
L’homme Jésus de Nazareth, leur ami et maître, est dévoilé comme le Fils. Nouvelle façon de penser
Dieu et de penser l’homme : plus d’opposition entre eux. En Jésus le Christ, l’un révèle l’autre.
Dieu des nouveaux horizons, Dieu de l’Alliance, Dieu avec nous.
Dieu n’est pas notre adversaire, notre concurrent, garde chiourme ou comptable de ce que nous faisons :
en Jésus il sort et fait exode avec nous, au risque même de la mort.

Ce vin que vous apportez ce matin, Jésus la nuit où il fut livré en fit le signe de l’Alliance en son don de
lui-même jusqu’à la mort.
Ce vin est un appel à vivre dans cette Alliance, à être des hommes et des femmes d’Alliance pour que
l’humanité soit transfigurée.






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP