Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Gervans : Halte de la marche des sans papier

Une centaine de marcheurs de 25 nationalités différentes se rend par courtes étapes à Nice où se tiendra les 31 mai et
1er juin un sommet France-Afrique destiné à commémorer le 50ème anniversaire des indépendance des pays africains.


 

Par cette marche symbolique et pacifique, ils veulent rappeler
fermement aux dirigeants qui se rendront à ce "sommet" leur
déjà longue lutte pour la régularisation de tous les sans papiers
 ; ils veulent aussi sensibiliser à leur cause les citoyens
rencontrés sur leur parcours et créer une mobilisation massive à
chaque étape. Autonomes de toute organisation politique,
syndicale ou religieuse, ils tiennent à porter eux-mêmes leurs
revendications et à ne pas déléguer leur parole.

Issus des anciens pays colonisés par la France, éduqués dans la
langue et l’esprit français, victimes de l’agriculture exportatrice
européenne et du mode de développement des pays riches, ils
ont dû migrer pour nourrir leurs familles. Leur situation
administrative irrégulière les contraint à vivre dans la peur
permanente de l’expulsion, sans protection sociale et à la merci
d’employeurs sans scrupules ; d’où leur slogan inscrit en gros
caractères sur leurs tee-shirts : « hier colonisés, aujourd’hui
exploités, demain régularisés ».

Partis le lundi 17 mai au matin de
Roussillon, ces marcheurs ont fait
l’étape du soir à Gervans avant de
repartir mardi matin pour Valence,
avec une pause plus longue et
manifestation et meeting mercredi.

A Gervans, Guy Perret de la
Confédération Paysanne et Louis
Orset du Comité de la Paix Tain-
Tournon, les ont accueillis au nom
de toutes les organisations et
personnes qui se sont mobilisées
spontanément et dans l’urgence
pour les recevoir. Une mobilisation
pour offrir gite et couvert à ceux qui
passent et vivent en situation de
précarité, et aussi pour accepter
une interpellation et repartir
enrichis de cette rencontre.

Sissoko Enzoumane et Sow Aliou,
les porte-parole, ont remercié leurs
hôtes puis présenté le groupe des
marcheurs, exposé les raisons et
les objectifs de leur lutte et
demandé le soutien actif des
présents. Ils se sont réjouis de cet
accueil "à l’africaine", le 1er depuis
leur départ, avant d’entonner
l’hymne de cette marche de la
régularisation.

Bernard BADEL


[ Galerie photo ]

Slogan de la marche





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP