Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


[ galerie ]

Père Grimaud et Soeur Jeanne Marie

Une partie des Prêtres

Les élus

Eucharistie

La Bergeronnette

Les prêtres

Pierre Charignon

Une partie de l’assistance

Funérailles du Père Jacques Fougère

Quelques moments extraits de cet après
midi du 18 janvier 2012 à Larnage où
plus de 400 personnes se sont retrouvés
dans une ambiance recueillie et
heureuse.
- Père Claude Grimaud.
- Monsieur le Maire de Larnage


 

Homélie par le Père Claude Grimaud

La vie du Père Fougère possède un
mystère qu’il a révélé tout au long de son
existence. Toujours maître de lui même
et solidement ancré dans sa foi et dans
ses convictions. Il en imposait par sa
stature mais beaucoup plus par sa
simplicité et une grande humilité ! Son
mystère, c’est qu’il aimait passionnément
la Sainte Vierge Marie, que Marie était sa
conseillère. Elle était pour lui le chemin
qui conduisait à Jésus et de Jésus au Père.

J’aimerais faire sentir en quoi ce chemin
de vie et d’apostolat a été marqué par
des influences importantes, révélatrices
des valeurs qu’il a pratiquées et qui le
rendaient attachant.
Tout d’abord : Saint Dominique et le
Rosaire. Déjà Marie, lumière de sa
jeunesse et de sa préparation au sacerdoce... sa
spiritualité dominicaine le guidait dans ses enseignements
et lui donnait une certaine assurance dans la conduite de
ses premières années d’études en vue de l’ordination
sacerdotale.
Prêtre, mais non pas pour lui-même, préoccupé de se
donner tout entier dans une vie de pauvreté au Prado. A
vrai dire l’influence lyonnaise, et sa grande famille, le
conduiront toujours avec un regard porté sur le monde des
petits et des pauvres.
Il est curieux et intéressant de constater que cette
célébration eucharistique a été préparée sous le regard de
Saint Paul dans les actes des apôtres et toujours dans
cette ligne de l’ouverture du cœur et de l’esprit capable,
comme Marie, d’engendrer le Christ "par le baptême selon
l’Esprit"
, comme le grand Saint Jean-Baptiste le proclamait
et comme le redisait l’Apôtre des nations, prêtre pour
engendrer le Christ dans l’Esprit Saint et par l’Esprit-Saint.
Mais pourquoi une telle importance donnée à des hommes
envoyés dans le monde ?
"voilà que Dieu a donné aux nations païennes la
conversion qui mène à la vie". Ac. 11, 18

Consacré par le sacerdoce, alimenté par la spiritualité
pradosienne et activé par le Rosaire... il a passé de
longues années du ministère comme prédicateur des
missions qu’il animait avec un cœur généreux et sans
compter ses peines et ses épreuves.
Ses passages dans les différents postes qu’il a occupés
sont autant de stations enrichies par le souci de bien
connaître ses paroissiens et les chrétiens ou non chrétiens
qu’il évangélisait par des paroles simples, mais empreintes
d’un grand respect de ceux qui l’écoutaient et de l’Esprit-
Saint qui l’inspirait.


Voir l’article en ligne de novembre 2010 d’Élisabeth Dumaine :
Bonne retraite Père Fougère

Et l’article des chrétiens de Crozes Hermitage :
Un message de la communauté de Crozes Hermitage

30 juin 2011 à la Cathédrale de Valence, dernière sortie publique du Père Jacques Fougère. Voir l’article du Père Delarocque (qui faisait parti du même "cours" au séminaire) sur La joie d’être prêtre et le sens de ce jubilé.
Un autre article du Père Max Delarocque évoque aussi le Père Fougère : Père Max Delarocque : souvenir d’ordination





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP