Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


[ documents ]
Sevons la fraternité

A tous les participants samedi 11 mai 2913.

[ galerie ]

Hotel Excellsior

Jeudi matin

Ascension 9 mai 2013

L’arche de la vallée

L’arche de la vallée 2

L’arche de la vallée 3

Messe de l’Ascension

Rencontre diocésaine 1

Rencontre diocésaine 2

Rencontre diocésaine 3

Rencontre diocésaine 4

Père Désiré Zanté

Mgr J-Christophe Lagleize

Collation retour

Diaconia 2013 : Quelques impressions au retour de Lourdes

Dès le dimanche matin, après une brève nuit, Trait d’Union a enquêté auprès des participants.


 

- Ce qui m’a frappé, c’est l’ambiance festive.
On était heureux de se retrouver et de vouloir
bâtir quelque chose avec les pauvres et pour eux.
Parmi les nombreux témoignages, j’ai retenu
surtout celui de l’association Magdala (à Lille et en
région parisienne) qui essaye de réinsérer dans la
vie sociale les gens de la rue. Et aussi celui de
cette personne illettrée qui n’osait pas témoigner
et qui, sur les conseils d’un prêtre, a osé parler
devant 12 000 personnes ! Je retiens encore qu’il
faut ouvrir les portes des églises, pas seulement
pour qu’on puisse entrer, mais aussi pour qu’on
puisse en.. sortir pour évangéliser ! (Christian)

- On a entendu et écouté les plus pauvres,
ceux qu’on ne voit pas dans les églises. Il y avait
toutes sortes de pauvres : des "sans domicile",
des jeunes, des anciens détenus (l’un avait fait 25
ans de prison). On a vu un petit film sur des
gestes de fraternité dans la prison de Béziers...
Il y avait au moins 80 évêques avec nous – et ce
qui m’a plu et qui était nouveau, c’est qu’ils
étaient dans l’assemblée, chacun avec son
diocèse, sauf pour les célébrations eucharistique.
Avant la messe de l’Ascension, les prêtres ont
parfumé nos mains de la bonne odeur du Christ
pour la répandre autour de nous. (Marie-Chantal)

- Ce qui m’a paru important, ce sont les trois
phrases extraites d’Évangiles différents,
prononcées par Jésus à des moments variés de sa
vie, avant et après sa résurrection, qui ont porté
la dynamique de "Diaconia 2013" et orienté
chacune des 3 journées de ce rassemblement :
• « Je suis au milieu de vous comme celui qui
sert ! »
• « La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est
devenue la pierre d’angle... »
• « Va trouver mes frères... »
Ce que j’ai plus particulièrement apprécié, ce sont
tous les témoignages donnés qui ont révélé une
Église pour et avec les pauvres. La parole donnée
aux plus fragiles a résonné en moi et m’a
convaincu que la charité active est l’affaire de
toutes les communautés.
Que d’échanges avec les personnes rencontrées,
que d’actions menées dans certains diocèses pour
mettre les personnes en situation de pauvreté au
cœur de nos paroisses... La fraternité était
vraiment au rendez-vous. (Marie-Madeleine)

- Je reviens en pleine forme car il y avait
beaucoup de fraternité. Aucune différence entre
nous. A l’hôtel où on était 30 venant du diocèse
de Valence, on ne se connaissait pas et on était
déjà amis.
J’ai suivi le carrefour des pauvres dans l’Église. En
réalité, j’aurais aimé me rendre dans un autre,
mais je ne regrette pas d’y avoir été. J’étais là
avec des pauvres. On était tous pareils.
Moi qui n’aime pas prendre des notes, j’en ai pris.
Il y a eu beaucoup de témoignages et de belles
choses. Je pense à cet aveugle qui avait une
canne blanche ; on l’a conduit à l’ambon pendant
la messe présidée par le cardinal André Vingt-trois – et il a fait la lecture en braille ! Cela vous
va droit au cœur. (Marie France)

- Nous avons eu aussi une rencontre
diocésaine avec notre évêque qui a permis une
libre expression. Ensuite Monseigneur Lagleize
nous a fait des propositions sur des missions que
des équipes de laïcs pourraient envisager de
prendre en charge : auprès des saisonniers qui
sont nombreux dans le diocèse, des travailleurs
des pays de l’Est, être présents sur des aires
d’autoroute auprès des transporteurs routiers
internationaux.
Et lors du synode diocésain qui va s’ouvrir, à
l’exemple de Diaconia, bien veiller à ce que toutes
les personnes puissent s’exprimer pour alimenter
la réflexion du Synode. Il ne peut être le fait des
seuls personnes que l’on voit habituellement dans
nos églises.
La rencontre s’est terminée par un dernier rappel
des paroles de Bernadette : « Elle me regarde
comme une personne regarde une autre
personne »
. C’est un bon résumé de l’état d’esprit
général de ces trois journées : comme Marie,
regarder les personnes, fragiles ou pauvres,
comme une personne regarde une personne. (Daniel)


Prendre aussi connaissance de l’article correspondant à la "une" jusque vers la fin juin 2013, ensuite au sein de la rubrique "Toutes les unes".
Et aussi la lettre distribuée à chaque participants samedi 11 mai 2013 :

PDF - 54.7 ko
Sevons la fraternité
A tous les participants samedi 11 mai 2913.




  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP