Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


[ galerie ]

Madame la pasteure

Raony Rakoto Vololondriaka

Des rassemblements, qui sont des germes de paix...

En Drôme-Ardèche, le mois d’octobre 2011 a vu deux évènements religieux significatifs.


 

Le premier était œcuménique. A Tournon, le
dimanche 9 octobre, Madame Raony Rakoto,
d’origine malgache, mais parlant parfaitement le
français, a été installée pasteure dans la paroisse réformée de Tournon-Tain.

JPEG - 289 ko
Madame la pasteure
Raony Rakoto Vololondriaka

Deux cents personnes,
dont des catholiques, ont participé à cette
célébration d’accueil. Qu’il est loin le temps de la
guerre de religion ou des polémiques religieuses
de village ! Madame Raony Rakoto est bien
décidée à entrer dans la dynamique œcuménique
de la paroisse réformée et des paroisses
catholiques Saint Luc des Coteaux et Saint
Vincent de l’Hermitage.

Le deuxième événement a été interreligieux. Il a
eu lieu à Crest, mercredi 26 octobre pour marquer
dans le diocèse de Valence le 25ème anniversaire
de la rencontre interreligieuse d’Assise, organisée
par Jean-Paul II pour prier pour la Paix. Ce fut alors
un événement sans précédent dans l’histoire de
l’Église. C’est pour célébrer ce 25ème anniversaire
que le pape Benoit XVI a invité les diocèses du
monde à s’unir à cette journée de réflexion, de
dialogue et de prière pour la paix. A Assise, sont
venues cette année, non seulement des
représentants des différentes communautés
chrétiennes et le pape lui-même, non seulement
des responsables juifs, musulmans, bouddhistes,
hindous, mais encore des personnalités du monde
de la culture et de la science qui « se sentent sur
la voie de la recherche de la vérité et perçoivent
leur commune responsabilité pour la cause de la
justice et de la paix ».

Qu’est-ce qu’on peut bien attendre du dialogue
œcuménique et interreligieux ? Sans aucun doute
une avancée pour la paix. L’esprit d’Assise, c’est
que les religions se parlent et se mettent
ensemble pour prier. Elles ne prient pas ensemble
parce qu’elles n’ont pas la même profession de
foi. Mais elles se mettent ensemble pour prier
parce qu’elles ont en commun la même attitude
religieuse fondamentale devant Dieu. Après cela,
les religions ne peuvent plus se faire la guerre !
Elles veulent travailler à la paix. La preuve ? Ce
voyage interreligieux organisé en septembre
dernier par la Corée du sud en Corée du nord...
En terminant, je rappelle avec plaisir que nous
avons eu à Tournon des rassemblements
interreligieux en 2002 et 2009, et que les prêtres
des deux paroisses catholiques, la pasteure de
l’Église réformée, des personnalités musulmanes
et le Vénérable du monastère bouddhiste ont de
très bonne relations entre eux.

Raymond PEYRET






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP