Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Des bouffées d’air frais

Les mauvaises nouvelles prolifèrent : crise mondiale,
augmentation du prix de l’essence, familles qui éclatent,
séisme au Japon, rumeurs de guerre civile en Libye, en Côte
d’Ivoire. L’Église n’échappe pas aux nouvelles consternantes :
scandales, congrégations religieuses qui vieillissent, pratique
dominicale en baisse.


 

Mille raisons de fredonner ce refrain des
années 50 du siècle dernier :

« Tout fout le camp, cher Augustin,
Tout fout le camp : Ah ! Quel pétrin !
Notre argent, notre bien :
Tout fout le camp, Augustin ! »

Voilà qui vous mettrait le moral à zéro. Sauf si
vous regardez aussi les bonnes nouvelles, car
elles aussi font partie du réel ! Elles aussi
abondent et viennent corriger le négatif des
premières. Et comme les bonnes nouvelles
foisonnent, je me résigne à ne citer ici que
celles qui concernent l’Église, en portant mon
regard au delà de la vieille Europe.

Le nombre de baptisés catholiques n’a jamais
été aussi important dans le monde : un
milliard 181 millions. Dans les 30 dernières
années, les prêtres africains sont passés de
16 926 à 35 611, ceux de l’Asie de 27 700 à
53 922. Le nombre des diacres permanents a
explosé. En Chine, au Vietnam, en Éthiopie, les
églises sont pleines de croyants jeunes et
dynamiques. Depuis 40 ans, 400 monastères
nouveaux, suivant la règle de Saint Benoit, ont
été fondés. Les Communautés nouvelles
(Emmanuel, Béatitudes, San Égidio, etc...) ont
de plus en plus de membres. Au Tchad, un
chef de village musulman a donné un terrain à
des sœurs du Congo pour qu’elles ouvrent un
monastère !

En France, les pousses nouvelles ne manquent pas,
même dans la paroisse de l’Hermitage ! Depuis 20
ans des laïcs sont de plus en plus nombreux à étoffer
avec des psaumes leurs prières du matin et du soir.
Ecclésiola, née à Toulon, est déjà implanté dans une
dizaine de grandes villes : ses membres laïcs, en
général des familles, organisés en fraternités locales,
ancrent leur vie chrétienne sur la "Liturgie des
Heures". La Lectio divina (lecture priante de la Bible)
intéresse de plus en plus de chrétiens. Le C.C.F.D. est
l’une des ONG les plus importantes du monde. Dans
l’Hermitage, les récentes messes mensuelles de
Chantemerle les Blés, Larnage, Mercurol attirent des
participants nombreux qui s’initient à échanger sur
les lectures bibliques. Et, de mémoire de paroissiens,
il n’y a jamais eu autant de catéchumènes adultes
que cette année.

J’ai gardé le meilleur pour la fin : Jésus est ressuscité,
Il a vaincu la mort, Il est vivant pour les siècles.
L’évènement est un mystère de foi qui transcende
l’histoire ; il nous concerne tous et soutient notre
espérance. Le Christ ressuscité est avec nous jusqu’à
la fin du monde. Alors à Pâques, renouvelés par le
Carême 2011, nous célébrerons le Christ dans
l’allégresse des alléluias ! La famille de Dieu est en
train de se construire, malgré les faiblesses des
hommes. Je crois à l’avenir du monde dans le Christ
ressuscité.

Père Raymond PEYRET






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP