Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Depuis plus de 40 ans à Tain le Secours Catholique

Le Secours Catholique a ouvert une antenne à Tain, voici une quarantaine d’années dans une maison qui n’existe plus. Aujourd’hui les permanences ont lieu dans la pimpante maison des associations, rue du Docteur Tournaire. C’est là que m’a reçu Christiane Poulet. la responsable locale, pour les lecteurs du Trait d’Union.


 

- Eh oui, me dit-elle depuis 1997 nous sommes logés dans les locaux de la commune, du fait que le Secours Catholique est un service social.

- En quoi consiste votre service ?
- Chaque vendredi, le matin et l’après midi, nous accueillons des personnes en difficulté. Elles nous sont envoyées par des assistantes sociales du Centre médico-social ou par le CCAS. A 80 % ce sont des femmes seules, ayant des enfants, donc des familles mono parentales. Nous accueillons aussi des personnes retraitées, ayant des petits revenus. Plus rarement, des SDS (Sans Domicile Stable, ceux qu’on appelait jusqu’ici les SDF).
Entre le 1er Septembre 2013 et le 31 Janvier 2014, nous avons reçu 16 personnes seules, 15 mamans avec enfants et 2 SDS.
Marie Hélène Cellier, qui participe aussi à l’entretien, précise :
- On a de la peine à imaginer la précarité des uns et des autres. Que de souffrances ! Nous écoutons de manière confidentielle. Nous n’avons pas à juger. S’ils demandent une aide alimentaire, nous leur remettons des chèques-services de 10 € pour le magasin Netto, ou des bons de carburant pour leur permettre la recherche d’un emploi. Depuis deux ou trois ans, nous prenons vraiment conscience de la crise...
- Nous avons aussi un lieu d’accueil. L’hiver, viennent volontiers des personnes qui ont besoin de se chauffer. Nous leur offrons du café et elles peuvent jouer au scrabble ou à d’autres jeux de société. Une fois par mois, nous organisons un goûter, ou même un repas préparé par une cuisinière bénévole. De douze à vingt cinq personnes y participent.

- Mais comment pouvez-vous financer ces actions ?
- C’est grâce à la vente des vêtements, à prix modique dans notre vestiaire, toujours le vendredi, et encore grâce à deux braderies par an. La prochaine aura lieu le 11 avril à la salle Paul Durand de la Maison des Associations, et la suivante en octobre ou novembre.

- Avez-vous du personnel salarié ?
Christiane Poulet sourit...
- Non, nous sommes tous des bénévoles, une quinzaine au total, des hommes et des femmes, soit au vestiaire, soit à l’accueil.
- Eh bien merci à toute votre équipe pour ce service social où l’on vient de tout le canton.

Interview recueillie par Raymond PEYRET


GRANDE BRADERIE DE VÊTEMENTS, CHAUSSURES ET BIBELOTS


Organisée par le Secours Catholique :
Vendredi 11 avril, de 9h à 16h30
Salle Paul Durand – Maison des Associations
Rue du Docteur Tournaire à Tain l’Hermitage





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP