Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


[ documents ]
Homélie de Jean-Louis Vercasson
A Dieu à Christian Blache

Feuilles de la célébration du 10 novembre 2016 à l’église de Tain l’Hermitage

[ galerie ]

Christian BLACHE

Départ de Christian : un message de vie et de bonheur

Lors des funérailles de Christian Blache, jeudi 10 novembre 2016, Jean-Louis Vercasson, diacre qui a perdu un ami cher, a prononcé l’homélie dont nous avons retenu la deuxième partie.


 

« ... Et puis il y a ce texte d’Évangile des Béatitudes. Un passage d’Évangile que Christian et Marie-Chantal ont toujours beaucoup aimé. Un texte de la joie, un texte qui nous parle du chemin du bonheur. Comme il peut paraître curieux d’entendre neuf fois le mot heureux en de telles circonstances ! Les Béatitudes sont comme un résumé de l’Évangile, une sorte de portrait spirituel du chrétien. Un passage d’Évangile qui colle à la peau de Christian. À travers ce portrait du chrétien, comment ne pas voir son visage ? Il s’est efforcé de vivre ces Béatitudes tout au long de sa vie d’époux, de père, d’ami, de collègue de travail, partout où il était. Une vie simple, généreuse, droite et authentique ; une vie fraternelle d’attention aux autres ; une vie marquée par le souci de la paix et de la compréhension mutuelle, que signifiait de manière forte son engagement avec Marie-Chantal au sein de Pax-Christi. Une vie de service et d’engagements, et Dieu sait s’ils furent nombreux, pour beaucoup partagés avec Marie-Chantal, toujours vécus dans la discrétion. Une vie lumineuse ! Mais surtout peut-être, une vie de douceur. Il était comme le disent aujourd’hui tant de témoignages, et comme le dit aussi un psaume en parlant du Seigneur, lent à la colère et plein d’amour. Il était l’un de ces doux dont nous parlent les Béatitudes. »
« Comme un prêtre ami te l’a écrit, Marie-Chantal, sa vie a été un vrai chemin vers l’autre vie qui ne finit pas. Elle est aussi un message de vie et de bonheur qui nous est adressé à nous, qui continuons à vivre et devons regarder devant ! »
« Christian, tu avais le sens de l’accueil et de la fête, et nous sommes aujourd’hui nombreux pour t’accompagner avec émotion et affection. Nous avons partagé quelques bons fou-rires sur ta tendance à t’endormir avec une facilité déconcertante à peu près n’importe où. Tu viens de t’endormir, cette fois-ci dans l’espérance de la résurrection. Nous n’avons pas le cœur à rire aujourd’hui, mais nous savons que c’est le Seigneur lui-même qui viendra te réveiller. Certes, nous ne sommes pas juges de ton cœur, mais tant de signes dans ta vie ne nous laissent aucun doute sur les belles choses que tu entendras. »
« Alors, nous te confions tous ensemble dans notre prière, à la miséricorde du Père et à la tendresse du Christ, qui a été ton compagnon de vie, je devrais dire votre compagnon de vie, à toi et Marie-Chantal, et à votre famille. Il le reste, parce qu’il n’abandonne jamais personne. Qu’il t’accueille à son repas de fête. Nous savons que tu resteras présent avec nous, à la manière simple, joyeuse et aimante qui a toujours été la tienne. Notre foi, c’est aussi que ceux qui ont passé la mort sont toujours présents à nos vies. »
« Malgré notre peine, nous allons célébrer une eucharistie, une action de grâce. Oui, en regardant la vie de Christian, nous disons merci et nous nous ouvrons à l’espérance. »
Jean-Louis VERCASSON






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP