Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


[ galerie ]

Table d’Érôme

Tu fais quoi pour l’éternité ?

C’est quoi une bonne paroisse ?

A la fin d’un mariage, il arrive que quelqu’un dise
au célébrant : « Vous avez fait une jolie messe ! »
(même si de messe il n’y avait pas !).


 

Le
compliment peut plaire au célébrant, mais il n’est
pas un critère suffisant pour classer la paroisse en
bonne paroisse. Faut-il alors qu’elle se pare de
nombreux mouvements, de services, d’activités
de toutes sortes ? Cela ne suffit pas encore ! Mais
alors que faut-il ? l’Évangile répond clairement : il
faut de l’amour : « c’est à ceci qu’on reconnaitra
que vous êtes mes disciples, si vous vous aimez
les uns les autres ».

JPEG - 127 ko
Table d’Érôme

Au fond, une paroisse doit être comme le visage
humain du Dieu qui est Amour. En clair, dans une
bonne paroisse, on ne se critique pas les uns les
autres, on se respecte ; on ne s’ignore pas, on
s’accueille ; on salue fraternellement aussi bien
ceux qu’on rencontre fréquemment à l’église, que
ceux qu’on voit moins souvent. On est tous
enfants de Dieu.

Une paroisse vivante, c’est celle qui annonce la
Bonne Nouvelle à ses fidèles et aussi qui accueille
des personnes plus ou moins éloignées de la foi et
de l’Église, à travers les diverses demandes qui
sont faites : catéchèse, sacrements, obsèques
religieuses. Poussant un peu plus loin, j’ose dire :
une paroisse est vraiment missionnaire quand
chacun se sent responsable de l’annonce de
l’Évangile, dans sa famille, dans son voisinage,
dans ses relations professionnelles ou de loisirs.

Ce souci de la croissance de l’Église devant
animer normalement les mouvements, les
services, les groupes de prière, les équipes
liturgiques, les équipes de baptême, des
mariages, de funérailles. A quoi servirait-il de
gémir sur le manque de jeunes ? L’important est
de les accueillir quand il viennent, de se réjouir de
leur présence. L’important est de faire chacun
tout notre possible pour que se multiplie le
nombre des paroissiens, pas seulement des
jeunes d’ailleurs...

JPEG - 458.3 ko
Tu fais quoi pour l’éternité ?

Chiche !

Le Carême vient de commencer. Et si
nous en faisions un carême missionnaire ?
Par exemple : que chaque paroissien de
Saint Vincent de l’Hermitage choisisse
une personne de sa connaissance (qui ne
pratique pas) et en porte le souci dans la
prière, le jeûne, le service et de multiples
attentions fraternelles. Chiche ? Si tous
s’y mettent, le visage de la paroisse sera
transformé en 2012.

Raymond PEYRET






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP