Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Bonne route à tous les couples...

A l’occasion de la Saint Valentin, la paroisse Saint Vincent de
l’Hermitage célèbre le dimanche 3 février, à la messe de 10h à Tain
l’Hermitage, la fête du mariage. L’occasion pour le Trait-d’Union, de
publier ce numéro spécial consacré au mariage et à la vie de couple.


 

L’une de mes grandes joies de prêtre est
de célébrer des mariages de jeunes
couples et même de couples qui, après dix
ou vingt ans de cohabitation, décident de
se marier devant l’autel. L’amour de ceux
qui se préparent au mariage m’émerveille
toujours. Je garde dans mon cœur cette
parole brûlante d’un jeune de Valence que
je préparais au mariage : "Je n’aurais
jamais imaginé qu’on puisse autant
aimer !". Cet amour qui dépasse beaucoup
ceux qui l’éprouvent est une trace de Dieu
en eux.

Comment faire pour que cet amour ne
s’effondre pas au bout de quelques mois
ou quelques années ? Le Père Bruno
Deroux a écrit un jour de 2012 "qu’un
couple se construit comme une maison".
Et donc d’abord, il lui faut de solides
fondations.

Dans les journées de préparation au
mariage en paroisse, on ne manque pas de
le répéter : un mariage repose sur quatre
piliers.
* La liberté de l’engagement et le
respect constant de la liberté du conjoint
tout au long de la vie. On ne se marie pas
par fusion passionnelle, mais pour bâtir
une communauté de vie, dans l’accueil et
l’écoute de l’autre.
* La fidélité : elle se
nourrit des mille
petites attentions
quotidiennes. Être
fidèle, c’est donner
priorité à l’amour par
rapport au travail, à
l’argent ou à une
passion.
* La fécondité – qui
n’est pas que
physique ! Mais l’amour se déploie en donnant la vie –
tout comme la vie s’épanouit dans l’amour.
* La durée. Pas de CDD dans l’amour. Rien qu’un CDI.
Certes, les corps changent au cours de la vie. Mais estce
qu’on aime seulement un corps ou une personne
dans son entier ?

Construire un couple sur ces quatre piliers est si
important que cela donne normalement lieu à un rite,
une inauguration. Pour nous ce rite s’appelle le sacrement
de mariage. C’est "comme une consécration", ose dire le
concile Vatican II. Les époux chrétiens se réfèrent à Jésus
qui n’a pas craint de se dénommer lui-même : l’ÉPOUX ! Il
exprimait ainsi son émerveillement amoureux et sa
volonté de se donner à toute l’humanité. Au fond, l’amour
authentique d’un couple chrétien révèle cette présence
du Dieu d’amour en lui.

Bonne route à tous les couples ! Puissent-ils tous
découvrir (un jour ou l’autre) la force donnée par le
sacrement de mariage pour aimer.

Raymond PEYRET


Les autres articles de ce dossier :
- Confidences d’un couple
- Témoignages
- La vie de couple : avec quels engagements ?
- Idées reçues





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP