Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


[ galerie ]

Père Jacques FOUGERE

Photo Élisabeth DUMAINE

Bonne retraite Père Fougère

Le Père Fougère fut un membre actif de la communauté de Larnage.


 

Né en 1915 au sein d’une
nombreuse fratrie, après une
enfance dans une famille
profondément croyante, Jacques
Fougère entre chez les Dominicains
où il reçoit une solide formation
théologique mais il doit les quitter
pour raisons de santé.

Ordonné prêtre à 31 ans

il est ordonné prêtre par Mgr Pic,
évêque de Valence en 1946. Il
exerce son ministère dans la
Drôme, d’abord dans le Diois, puis à
Saint Barthélémy de Vals, Saint
Sorlin et Saint Vallier, et enfin à
Larnage et Crozes à partir de 1986.

Soucieux de l’annonce de la Bonne Nouvelle du Christ, de
l’avènement du Royaume et de l’avenir de l’Église, il se dépense
sans compter pour dynamiser les différentes communautés qui lui
sont confiées, encourageant et soutenant les initiatives des laïcs
qu’il associe à son travail d’apostolat.

La fraternité guide sa vie

Prêtre du Prado, il a à cœur de nouer des relations personnelles
avec tous et en particulier les plus démunis et les jeunes. A 75 ans,
âge de la retraite, en bonne forme, il demande à Mgr Marchand, de
continuer sa mission en restant à Larnage.

Il apporte son aide à l’équipe pastorale de l’Hermitage :
Eucharisties, baptêmes, mariages, funérailles, sacrement de
pénitence. Il participe aux différentes manifestations associatives,
occasions d’aller à la rencontre de tous, dans un souci d’unité et de
fraternité. Il crée dans Drôme Hebdo les personnages de Mère
Mélanie et Mère Gertrude qui, sur le mode humoristique, raconte la
vie du village.

Une retraite paisible et méritée

Bon et fidèle serviteur, il exerce sa tâche jusqu’à la limite de ses
forces physiques. Il est depuis le mois de mai à la maison de
retraite "L’Automne", rue Amblard à Valence. Il n’hésite pas à dire
que la vie offre encore des joies et qu’il faut savoir les découvrir.

Il apprécie les visites qu’on lui rend, les activités proposées par la
maison et les sorties. Il aime jouer aux échecs et à la belote et se
demande malicieusement ce qu’on apprend aux jeunes à l’école
s’ils ne savent plus jouer aux cartes. Le Père Fougère a fêté ses 95
ans le 5 novembre dernier (2010). Merci à lui pour son témoignage de foi,
son amour des autres et de la vie. Bonne et paisible retraite.

Élisabeth DUMAINE (Drôme Hebdo du 4 novembre 2010)


Cet article a été mis en ligne le 24 novembre 2010.





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP