Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


Bon, et maintenant, je vais où ?

« Laissez-vous guider par l’Esprit-Saint » nous recommande saint Paul. En fait, si nous étions parfaitement réceptifs à cela, notre vie de foi serait drôlement facilitée.


 

Je vis souvent comme si l’Esprit-Saint était assis à ma droite, dans la voiture, les cartes sur les genoux et il s’écriait soudain : « C’était là qu’il fallait tourner ». On me dira alors que l’Esprit-Saint agit souvent dans mes relectures de vie. Et qu’il me signifie que j’aurais dû agir comme cela... Mais je crois à la réflexion de saint Paul. Comment faire pour que l’Esprit-Saint nous prévienne AVANT le carrefour et pas après ?
En fait, il nous prévient avant, mais nous ne l’écoutons pas toujours, ou si nous l’avons entendu, nous pensons quand même que nous allons dans la bonne direction.
Comment faire ? En réalité, nous avons un modèle et un mode d’emploi (mais on ne les lit pas toujours) devant nous. C’est parce qu’il est rempli de l’Esprit Saint que Jésus peut parler et agir au nom de Dieu. Il suffit de faire comme lui. Vous avez vu comment Jésus passe pas mal de temps à prier. En plus, c’est curieux, il est Dieu et il prie Dieu ! Mais il est aussi homme et donc il a besoin de l’Esprit Saint pour son ministère.
Lorsque j’étais adolescent, on nous présentait la montée à Jérusalem du Christ comme une progression. De par sa nature humaine, il a donc la faculté de progresser sans cesse. Il a voulu partager le don de l’Esprit qu’il a reçu de son Père, il nous le donne à profusion, à travers tous les sacrements, ou gratuitement comme cela, au détour de notre chemin. L’Esprit de Dieu libère notre capacité d’aimer comme Dieu aime. Il nous pousse à faire des choix qui augmentent l’amour, la paix, la tolérance, les bienfaits, tout ce qui rend le monde plus humain et plus fraternel.
En même temps, vous savez que l’Esprit Saint conduit le Christ à sa Passion, tout d’abord, et à sa Résurrection. Et voilà certainement l’une des raisons qui font qu’on passe le carrefour avant d’écouter Celui qui nous dit où aller. Il nous demande souvent de prendre des chemins difficiles, des petits chemins de Passion (on disait « porter sa Croix »). Mais il faut savoir que l’Esprit Saint a plus confiance en nous que nous en nous-mêmes : jamais il ne nous imposera une voie impossible. Notre doute porte davantage sur nos capacités que sur les siennes. C’est une leçon de Pentecôte, ce doute de nous-mêmes. Dieu, lui, ne doute pas de nous ! Saint Irénée de Lyon dit justement : « La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant, et la vie de l’homme, c’est la vision de Dieu ». Donc, pour devenir la gloire de Dieu, c’est à dire le frère du Christ, il nous suffit d’écouter notre passager. Et de reconnaître les milliers de signes qu’il nous lance à tout instant... avant le carrefour !
François BAUDEZ






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP