Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


A la découverte du... jeûne

« Jeûner ? Quelle drôle d’idée ! Pourtant, de nombreuses personnes redécouvrent aujourd’hui les bienfaits physiques, psycho-affectifs et spirituels de cette pratique très ancienne ».


 

Voilà ce que j’ai pu lire récemment dans une revue, Oh ! Il n’y a pas de danger que le jeûne devienne une mode ! Mais nous avons à le redécouvrir. Trop de chrétiens, sans doute, ont jeûné parce que c’était la loi de l’Église, sans qu’ils en sachent la raison, sans qu’ils en connaissent tout le bénéfice que les autres et eux-mêmes peuvent en tirer... Et la quasi disparition du jeûne eucharistique (ni nourriture, ni boisson avant de communier) et la pression sociale pour consommer toujours davantage, tout cela nous a fait perdre le sens du jeûne. Ajoutez-y l’expression "face de carême" pour dépeindre la tristesse de ceux qui jeûnent uniquement pour satisfaire à une loi, et vous comprendrez l’actuelle désaffection.

Un ingénieur agricole a commencé à m’éclairer jadis en me disant qu’il était bon que les animaux jeûnent. Un médecin ensuite m’a expliqué que lorsque le corps ne se nourrit plus de l’extérieur, il opère un travail intérieur de combustion, un "nettoyage" qui peut certes provoquer quelque malaise, mais n’ayez pas peur, me disait-il, c’est un bon signe : le processus de détoxination est en route. Accompagnez le par une marche en plein air car l’oxygène est indispensable pour une bonne combustion.

Accompagnez le jeûne par une marche en plein air
Évidemment, pour un chrétien, le temps gagné par le jeûne, n’est pas pour travailler plus mais pour prier plus ! Et pour partager ce que l’on a économisé... Tiens ! Il pourrait y avoir là, matière à un bon slogan...

Le pape Benoit XVI encourage les paroisses à intensifier la pratique du jeûne personnel et communautaire « en cultivant l’écoute de la Parole de Dieu, la prière et l’aumône (=partage) »1. Relais, réagissez !

Raymond PEYRET


1 - Ce temps pourrait se faire au gré des communautés, à midi ou le soir, durant une heure : un temps de prière, d’écoute de la Parole de Dieu, un temps pour manger une pomme et un morceau de pain ; et faire une offrande libre pour une œuvre humanitaire.





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP