Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


A la découverte de la Foi (3) : Ce Dieu créateur de l’univers

« Au commencement Dieu créa le ciel et la terre ». Tels sont les tout premiers mots de la Bible. Et les premiers mots du Credo sont de la même veine : « Je crois en Dieu, le Père tout puissant créateur du ciel et de la terre ».


 

Très bien ! Reste à savoir ce que veulent dire ces mots mystérieux : créer et créateur ! Car récemment, passant dans une rue de Valence, j’ai lu cette curieuse enseigne de boutique « Coiffeur créateur ». On parle couramment des créations d’artistes. Il semblerait donc que Dieu ne manque pas de concurrents ! Mais soyons sérieux et ne mélangeons pas tout. En stricte vérité, les hommes ne créent rien : ils ne font que fabriquer, à partir de ce qui existe ; ils transforment. C’est d’ailleurs tout à fait noble et il y faut un esprit inventif.
Mais l’action de créer est propre à Dieu. Le verbe « créer » est très rare dans la Bible et dans l’Ancien Testament, il n’est employé que pour Dieu. En créant, Dieu fait exister ce qui n’existait pas. Les premiers chapitres de la Genèse, le très beau psaume 103 et quelques autres textes, nous font comprendre que Dieu a tout fait par sa Parole, un peu comme nous, avec notre imagination, nous faisons des rêves, mais cela n’a pas de consistance matérielle. Lui, à partir de rien, il donne l’existence et la vie.
Pourquoi Dieu se lance dans une telle aventure ? Parce qu’il est Père et un Père tout puissant.
Dieu évidemment ne peut pas créer pour se distraire ou parce qu’il va en tirer des avantages.
Il crée parce qu’il est Père, il crée par amour. S’il fait une création merveilleuse, c’est pour nous. Il ne crée pas par caprice et sans se soucier de la suite. Il crée pour notre bonheur, et c’est grâce à son amour que nous sommes maintenant dans l’existence.
Un jeune théologien, originaire du nord de la Drôme, Fabien Revol, aime noter que l’idée de la création connaît « un regain d’actualité » en raison de la grave crise écologique et des problèmes liés au créationnisme et à l’évolutionnisme. Il a même écrit que lorsque la manière d’agir de nos contemporains fait disparaître la biodiversité, c’est à dire la diversité des animaux et des végétaux d’un milieu, il y a là une forme de péché contre le Dieu créateur. Voilà de quoi faire réfléchir, en particulier ceux qui pensent que l’écologie ne serait qu’un parti politique ! Eh non ! Le regard sur les êtres vivants, la protection de l’environnement, un meilleur équilibre entre l’homme et cet environnement ne sont pas étrangers à notre foi en Dieu, notre Père Créateur.
Raymond PEYRET






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP