Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage
Paroisse Saint Vincent de l’Hermitage


5 : La joie de Sainte Thérèse de Lisieux

Partager la vie des Saint, permets de découvrir la joie qui les animait. Aujourd’hui, Sainte Thérèse de Lisieux : joie et humilité.


 

Sainte Thérèse DE LISIEUX (1873-1897) a écrit un poème dédié à la joie (ce poème se nomme « ma joie »), elle dit dans celui-ci : « Ma seule joie sur cette terre c’est de pouvoir te réjouir », « Jésus, ma joie, c’est de t’aimer », « La joie se trouve dans mon cœur, cette joie n’est pas éphémère, je la possède sans retour comme une rose printanière, elle me sourit chaque jour. », « Ma joie, c’est la Volonté Sainte de Jésus mon unique amour, ainsi je vis sans nulle crainte, j’aime autant la nuit que le jour. »
La joie de sainte Thérèse DE LISIEUX c’est aussi l’humilité, dans son poème elle écrit que : « Ma joie, c’est de rester petite aussi quand je tombe en chemin, je puis me relever bien vite et Jésus me prend par la main », « Ma joie, c’est de rester dans l’ombre, de me cacher, de m’abaisser ».
De plus elle parle dans ce poème de la joie d’être martyr : « Je veux bien souffrir sans le dire pour que Jésus soit consolé, ma joie c’est de le voir sourire lorsque mon cœur est exilé… »
D’autre part, hors de ce poème, elle a dit que : « Quelle douce joie de penser que le Bon Dieu est Juste, c’est-à-dire qu’Il tient compte de nos faiblesses, qu’il connaît parfaitement la fragilité de notre nature. De quoi donc aurais-je peur ? ».
En mourant, sainte Thérèse DE LISIEUX, malgré la douleur de sa maladie, s’exclama : « Mon Dieu je vous aime ». Puis ses yeux fixèrent un point au-dessus d’une statue de la Vierge Marie, son visage reprend l’apparence qu’elle avait en pleine santé ; et enfin elle expira en laissant sur elle un mystérieux sourire. Elle a su, malgré la douleur, laisser un visage joyeux durant sa mort.
Enfin dans son poème « Vivre d’amour » parlant de l’amour donc de la joie, elle dit : « Vivre d’Amour, c’est vivre de ta vie… Tu vis pour moi, caché dans une hostie, je veux pour toi me cacher, ô Jésus !...Ton seul regard fait ma béatitude. Je vis d’Amour ! », « Vivre d’Amour, c’est naviguer sans cesse, semant la paix, la joie dans tous les cœurs ».


Les articles précédents :
4 : La joie selon les papes...
3 : La joie de mourir en martyr…
2 : La joie d’aimer les personnes d’autres religions…
La joie dans l’Église à travers les saints (1)





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP